Simulations Financières

Le Financement du LMNP

Un crédit, ce n'est pas uniquement un taux d'intérêt

Immobilier-LMNP mets gratuitement à votre disposition sa cellule de financement, composée de professionnels efficaces et compétents, qui vous aideront à optimiser le coût de votre acquisition immobilière en réduisant le coût du financement.

Comment réduire le coût du crédit de votre future acquisition ?

Par le taux d'intérêt

Pour réduire au mieux votre coût d’acquisition, Immobilier-LMNP s’est doté d’un réseau des meilleurs partenaires financiers. Grâce aux volumes de financements traités chaque année avec nos partenaires financiers, nous pourrons vous offrir des conditions de taux parmi les meilleures du marché sans vous faire changer de banque, et ceci sans frais supplémentaires.

Par le taux d'assurance

Pour réduire le coût de financement, il faut trouver un bon taux d’intérêt mais cela ne suffit pas !

Il faut également trouver un bon taux d’assurance décès, car à la différence du taux d’intérêt, la mensualité d’assurance est calculée sur le capital emprunté et aura donc un fort impact sur le coût global du crédit (jusqu’à 70 % de réduction).

Les frais de garantie

Enfin, il reste un dernier point sur lequel il est possible de réaliser des économies, il s’agit du type de garantie de l’emprunt utilisée (Jusqu’à 40 % de réduction).

Garantie hypothécaire 

Elle sert à garantir le paiement d'une dette contractée sur des biens immobiliers neufs ou anciens. Son coût varie de 1,7 % à 1,4 % du montant financé (ex : 100 000 € à 200 000 €).

Crédit caution logement 

La caution sert à garantir le paiement d'une dette contractée sur des biens immobiliers neufs ou anciens. La société de cautionnement s'engage à se substituer au débiteur en cas de défaillance de ce dernier. Son coût varie de 1,3 % à 1,05 % et se compose :

  • D’une partie appelée FMG (Fonds mutuels de garantie) récupérable partiellement lors du remboursement du prêt ou à son terme ;
  • D’une commission qui sera définitivement perdue.

Le remboursement du FMG permet d’obtenir un coût réel de seulement 0,8 % à 0,4 %.

Caution bancaire ou caution militaire 

La caution sert à garantir le paiement d'une dette contractée sur des biens immobiliers neufs ou anciens. La société de cautionnement s'engage à se substituer au débiteur en cas de défaillance de ce dernier.

Son coût varie généralement de 1 % à 1,5 % selon l’organisme et votre dossier de financement. Les fonds sont définitivement perdus.

Conseil : il faut privilégier les cautions qui sont moins chère. C’est pourquoi dans nos montages financiers, le notaire prendra comme garantie l’IPPD au prorata de l’avancement de la construction, et le reste en hypothèque, ce qui permettra de réduire le coût d’acquisition.

Par l'optimisation fiscale et le meilleur montage du crédit

Selon votre situation personnelle, financière et fiscale, notre cellule de financement vous accompagnera jusqu’à l’optimisation fiscale et contribuera efficacement à diminuer votre effort d’épargne.

Le choix du meilleur montage

Dans le cadre du loueur meublé, deux options s’offrent à vous :

  • Obtenir un financement HT

    Vous faites un crédit sur le montant HT de votre investissement, grâce à nos accords, vous bénéficiez d’un montage HT puisque la TVA est financée par la banque grâce à un prêt relais, une facilité de caisse jusqu’au remboursement par l’état de la TVA.
    Cette option vous permet de diminuer votre effort d’épargne puisque votre prêt n’est assis que sur le montant HT de votre investissement.
  • Obtenir un financement TTC

    Vous avez également le choix de demander un financement TTC et d’utiliser la TVA récupérée comme bon vous semble.
    Cette option vous offre l’opportunité de placer la TVA récupérée sur un contrat de capitalisation et d’utiliser les intérêts générés pour compenser votre effort d’épargne.
    Face à ces choix, nous sommes à votre écoute pour vous donner les clés de la réussite et répondre au mieux à vos préoccupations et objectifs.

Le choix du meilleur type de prêt

Un crédit amortissable

Un prêt amortissable est le type de prêt le plus courant (immobilier, consommation…).

Il se caractérise par un règlement d’échéances, appelées mensualités, qui se composent d’une partie d’intérêts et d’une partie de capital.

Cette partie permet de réduire le capital initialement emprunté au fur et à mesure du temps.

Plus le crédit avance dans le temps, et plus la partie des intérêts dans la mensualité ne se réduit. Or les intérêts sont déductibles des revenus BIC et permettent de générer à terme des revenus nets d’impôt.

Un crédit in fine

Dans ce type d'emprunt, le remboursement de la totalité du capital s'effectue à la dernière échéance, à la fin du prêt (in fine, en latin), grâce à la reconstitution du capital par la création d’un contrat d’assurance vie. Les mensualités ne servent qu'à payer les intérêts. Le montant total des intérêts payés est constant et beaucoup plus important.

Le prêt in fine fonctionne comme un découvert bancaire avec une date de remboursement prévue à l’avance. Le remboursement du prêt se réalisera alors soit par la vente du bien, soit avec le contrat assurance-vie prévu à cet effet.

Le prêt in fine permet ainsi de déclarer plus d’intérêts et par là même d’avoir une période de revenus nets d’impôt plus importante.
Le prêt in fine permet également d’offrir à l’investisseur une double protection pour ces héritiers. En cas de décès de l’investisseur, l’assurance décès remboursera le prêt à la banque, et les ayant droits hériteront du bien immobilier, et du contrat d’assurance vie.

Conseil : Ce type de prêt nécessite un apport initial minimum de 20 % pour constituer la base du contrat d’assurance vie, et d’obtenir de la banque l’absence de pénalité de remboursement anticipé.

 

Vous souhaitez plus d'informations

Nos engagements

Le meilleur choix
Prix promoteur
Suivi personnel
Politique de confidentialité

Simulation gratuite

Contactez-Nous